La "double peine" n'existe pas

29 novembre 2011 - 09:00

Pénalty et exclusion : une peine trop sévère ? Un article du Monde revient sur cette règle qui fait couler beaucoup d'encre...

Un article sur le site internet du Monde revient sur la double peine - pénalty + carton rouge.

Le moindre des lieux communs en vigueur dans les polémiques sur le football et ses règles n'est pas la condamnation quasi unanime de ce qu'on appelle à tort la "double peine", cette décision arbitrale qui – conformément au règlement – consiste à accorder un penalty ET exclure le joueur coupable d'une faute dans la surface ayant la particularité d'annihiler une occasion de but.

"DÉBILE" ?

Le cas de figure se présente régulièrement et s'accompagne donc de déplorations convenues, chargeant l'arbitre en particulier et le règlement en général. Lors de l'avant-dernière émission dominicale du diffuseur de la Ligue 1, les professionnels du dénigrement arbitral ont encore beaucoup soupiré d'un air entendu, à l'occasion de l'expulsion – sévère – de Mathieu Peybernes lors de Brest-Sochaux (14e journée). Le règlement est qualifié de "débile" et de "ridicule" par deux experts nationaux. L'un d'eux lève les yeux au ciel et conclut d'un pouce désignant un endroit par dessus son épaule: "Le temps qu'ils se décident..."

Sur d'autres ondes, certains, s'écoutant parler sans toutefois saisir la teneur de leurs propos, évoquent même une "triple peine" en ajoutant au lot la future suspension du joueur. Ce qui oblige à considérer tout carton rouge comme une double peine puisqu'ils sont de toute façon assortis d'une suspension... Rolland Courbis, qui s'y entend en droit pénal et en surenchères, pousse jusqu'à la "quadruple peine" si c'est le gardien qui est exclu, considérant que l'entraîneur doit sacrifier un remplacement pour fait entrer un autre portier. On aura bientôt droit à la quintuple peine quand on nous invitera aussi à considérer le chagrin occasionné à la famille de l'expulsé.

 En tout cas, il serait judicieux de condamner Marco Simone au double peigne.

CRUELLE MAIS JUSTE

Des personnalités plus crédibles, comme récemment Franz Beckenbauer, plaident toutefois pour la suppression de cette application du règlement. De prime abord, il peut sembler de simple bon sens que l'exclusion soit remplacée par un carton jaune lorsqu'un penalty est sifflé, afin d'éviter que la sanction ne soit rédhibitoire. Cette fusion des peines aurait pourtant tôt fait de poser un nouveau problème de justice: dans les situations de but imminent, les défenseurs auront avantage à sécher l'attaquant ou à arrêter le ballon de la main sur la ligne. En désespoir de cause, autant profiter du fait qu'il ne prend plus que le risque d'un penalty, laissant une chance au gardien de l'arrêter [1]. En outre, cela supposerait qu'un défenseur empêchant une occasion de but hors de la surface serait exclu, tandis qu'un autre faisant de même dans la surface resterait sur le terrain...

Cette réforme introduirait des arrangements douteux avec l'esprit et la logique, là où ce qu'on appelle à tort la double peine sanctionne en réalité deux infractions distinctes: la faute dans la surface (sanctionnée par un tir au but) et l'annihilation d'occasion de but (passible d'exclusion). La disposition est sévère, voire cruelle, mais elle est juste et logique... L'objectif, pour le jeu, doit bien être que les défenseurs et les gardiens soient dissuadés de prendre des risques avec les attaquants.

UN ÉQUILIBRE FRAGILE

La suppression de la "double peine" présenterait quelques avantages, mais elle n'est pas la solution évidente clamée un peu partout, et il y a des chances pour que ses effets pervers soient au moins aussi néfastes que ce qu'elle voudrait supprimer. D'autres solutions sont envisageables, comme l'exclusion temporaire ou le but de pénalité à la façon de l'essai du même nom en rugby. Mais là aussi, il convient d'en mesurer les conséquences: les décisions des arbitres prendraient un caractère encore plus décisif sur le sort du match, faisant peser sur leurs épaules une responsabilité exorbitante au moment où ils font déjà office de boucs émissaires universels.

La difficulté est là, s'agissant de réformer les règles: celles-ci constituent un équilibre fragile et imparfait (la double sanction penalty-exclusion étant une de ces imperfections) et toute modification engendre des conséquences difficiles à mesurer. Pour s'attaquer aux problèmes posés par certaines incohérences, il faudrait déjà se départir de la posture de la critique systématique des arbitres et des instances – dont le conservatisme n'est pas forcément un immobilisme. Ensuite, réfléchir en profondeur pour définir les objectifs poursuivis, évaluer la portée des remèdes envisagés et tester les solutions en conditions réelles [2].

Il s'agit également de mieux s'accommoder des aléas, des injustices, des défauts que le football recèle et que l'on doit certes réduire, mais qui participent de son intérêt. En tout cas, il ne faudrait pas laisser le débat aux seuls experts de plateaux télé, qui ne voient pas plus loin que le bout du nez sous lequel le réalisateur leur a mis son dernier ralenti.

[1] C'est ce cas de figure qui s'est produit lors du quart de finale de Coupe du monde 2010 Uruguay-Ghana: Luis Suarez, en toute fin de rencontre, avait sorti de la main un ballon qui allait entrer dans la cage. Le penalty arrêté, les Uruguayens s'étaient qualifiés à la faveur de la séance de tirs au but.
[2] On renvoie à cette série de trois articles sur la délicate question de la réforme des règles.

Commentaires

Staff
Thibaut Mercier
Thibaut Mercier 5 décembre 2011 23:38

Je suis d'accord avec toi...

Staff
adrien Pierrat
adrien Pierrat 5 décembre 2011 23:30

En tout qu'arbitre je suis tout à fait pour la règle actuelle. mais il ne faut pas se meprendre et commencer à dire , ca y est il est arbitre il est d'accord avec toutes les dispositions du règlement, loin de là. mais concernant la "double peine" je trouve ca totalement justifié et encore plus lorsqu'il s'agit d'amateur notamment en District. Si ces soit-disant expert voyaient les comportements (parfois désespéré) des defenseurs, ils relieraient leur copies. Certains sont capables de frapper tacler a hauteur de hanches ( et je le dis en tant que témoin occulaire) pour éviter un but ...... Ce n'est pas normal! et ce caractère très dure de la règle est fait exprès! le défenseurs y pensera à deux fois avant de faire une faute, car derrière 10 de ses coéquipiers vont souffrir de cette faute en plus du CPR et du but eventuel. Car généralement l'equipe ne s'en remet et perd le match à la suite d'une telle exclusion notamment en district je ne sais pas ce que vous en pensez mais je la trouve dissuasive et c'est exactement le role qu'elle doit avoir afin de "purifier" les comportements à l'intérieur de la surface !!!

Staff
Thibaut Mercier
Thibaut Mercier 29 novembre 2011 20:32

J'aime bcp cet article...

Le Calendrier des Seniors plus de 5 ans
Seniors: Classement final plus de 6 ans
andre-calloni a commenté Montargis / US Bazoches Seniors - SENIORS 3EME DIVISION plus de 6 ans
Montargis / US Bazoches Seniors - SENIORS 3EME DIVISION : résumé du match plus de 6 ans
U11- Tournoi de Neuville plus de 6 ans
U11 fin mai 4 : nouvelles photos plus de 6 ans
U11 fin mai 3 : nouvelles photos plus de 6 ans
U11 fin mai 2 : nouvelles photos plus de 6 ans
U11 fin mai 2 : nouvelles photos plus de 6 ans
U11 fin mai : nouvelles photos plus de 6 ans
U11 fin mai : nouvelles photos plus de 6 ans
USB-Jargeau Album 4 : nouvelles photos plus de 6 ans
USB-Jargeau Album 3 : nouvelles photos plus de 6 ans
Seniors-Jargeau : nouvelles photos plus de 6 ans
USB-Jargeau : nouvelles photos plus de 6 ans

Les membres déjà inscrits sur le site de votre club :

  • 1 Joueur

LES CLASSEMENTS - LES CLASSEMENTS - LES CLASSEMENTS - LES CLASSEMENTS - LES CLASSEMENTS

Classement des SeniorsClassement des U17
Classement des U15Classement des U15 - Equipe 2
LES CLASSEMENTS
Classement des U13Classement des U13 - Equipe 2Classement des U11Classement des U11 - Equipe 2
----------------------------------

Tous les résultats